L’enfer de vivre avec un geek

Halte-là, esprits révoltés! Ce titre est volontairement provocateur.

Tu le sais déjà si tu me lis depuis le début, Chéri est un geek. Et tu me lance un regard plein de complaisance et de pitié : vraiment, j’ai pas de bol. Enfin, toi peut-être pas, mais d’autre l’on fait. Bah oui, rend-toi compte de l’enfer que ça doit être: « son mec joue aux jeux vidéos, ce genre d’occupation de gamins qui le scotche au canapé des heures durant, à marteler bêtement une manette sans but réel. Pendant ce temps-là, il ne sort pas, il ne prend pas l’air, il ne voit pas les rayons du soleil. Il n’a certainement pas d’ami, impossible, on sait tous que les geeks sont plus amis avec leur écran qu’avec la race humaine. En plus, les écrans ça abîme les yeux, ça brûle la cornée, ça décolle la rétine. Et il doit être bête, c’est certain, puisque les jeux vidéos ramollissent le cerveau. Bah oui, ce n’est pas envisageable que l’action de gamer puisse développer quelconque compétence. Et puis, quel genre de sujet de conversation peut-il avoir? Il doit être inintéressant au possible.  Parler des jeux vidéos? Quelle horreur, autant avoir une conversation avec un enfant! Et puis, c’est si violent les jeux, les jeunes y apprennent la guerre, la haine et le maniement des armes… pas étonnant de voir les événements aux USA, ou même ceux de Paris en Janvier! Quand il n’y avait pas de jeux vidéos, le monde n’était pas si violent. Oui, en fait il faut vraiment être un malade pour gamer. Jamais je ne laisserai mon enfant toucher une console. Non vraiment, elle n’a pas de chance du tout«  Donc je m’apprête à épouser un fainéant presque aveugle asocial psychopathe à tendance terroriste. Eeeeeeeh bien, je vais ptet y réfléchir à 2 fois avant de dire oui.

Photo credit mightyb on VisualHunt

.

Si tout le monde le dit, c’est que ça doit bien être vrai !

Énormément de gens pensent ne serais-ce qu’une des phrases que je viens de citer. Eh bien surprise! Tout est faux. Mais comme dans notre société, la parole de la majorité est tenue pour vérité et ce depuis la nuit des temps, les clichés ont encore de belles années devant eux. Florilège des paroles évangélistes de certaines célébrités:
J’ai toujours été contre les jeux vidéo et je n’en ai jamais eu quand j’étais petite. C’est s’abrutir devant un ordinateur alors qu’il y a autre chose à côté et qu’il y a des gens à qui parler, pour moi, c’est nul. (…) Et les geeks ils préfèrent pas aller faire une partie de basket où ils transpirent vraiment plutôt que de se mettre devant la télé? Laure Manaudou. -> Quand on n’a jamais eu de jeu vidéo, on ne peux décemment pas en faire la critique. C’est la base même d’une critique: tester avant de parler. Personnellement je préfère jouer à un jeu vidéo que de parler avec des gens de ce type, dont la conversation transpire l’intelligence.
On aime bien idolâtrer les sportifs parce que ce sont des beaux corps… Et là les geeks, excuse moi… T’as pas envie de mettre un poster d’un geek. (rires) « Alex », un chroniqueur de l’émission radio de Nagui -> Ah, alors idolâtrer un sportif pour ses qualités dans sa discipline, c’est pas envisageable? Ils vont être content, les sportifs, être réduit à un physique c’est tellement charmant.
Donc il y a des gens qui regardent d’autres gens en train de jouer? Il faut vraiment avoir rien à foutre de sa vie (…) C’est une désolation totale ce que vous me racontez Mathilde. Antoine de Caunes, à propos de Twitch -> Attend mais c’est pas le principe de n’importe quel sport diffusé à la tv ça, regarder d’autres gens jouer? Les millions de spectateurs devant la Coupe du monde de football, c’est une désolation aussi dans ce cas? Et parmi ceux qui regardent LGJ, combien est-ce parce qu’ils n’ont rien à foutre entre 19h et 20h30?
Quand on voit que son profil à lui se retrouve chez beaucoup d’autres grands criminels… c’est quand même des gens qui sont capables de s’enfermer pendant trois jours chez eux pour tuer virtuellement. Ça ne peut pas être anodin. Cela peut favoriser le passage à l’acte peut-être chez des gens qui sont fragiles et dérangés… Natasha Polony, à propos de la tuerie de Toulouse en 2012. -> S’il n’avait pas touché à la moindre console de toute sa vie, quand bien même aurait-il été en contact avec la propagande djihadiste, ce garçon n’aurai jamais commis pareil acte ?

Que faire quand on est invitée dans une émission de radio à grande écoute : donner son avis avec argumentation et références solides, ou faire un coeur avec ses doigts?

Je n’ai fais que citer des aberrations parmi les plus connues de ces dernières années, nul doute qu’il est facile d’en trouver des centaines d’autres. Quand des personnalités connues, écoutées et même admirée du grand public se permettent de dire des choses pareilles, il ne faut pas s’étonner de la pensée figée de la populasse et de la persistance des clichés. Des clichés mis en évidences et surtout contredit avec argumentation dans cet article de jeuxvideo.com, mais aussi dans cet article des Inrocks : lisez-les !

Kewa ? Serais-ce que l’univers du jeux vidéo soit accablé de clichés ridicules et infondés? Noooon ?

Eh bien si ! Scoop : Chéri n’est pas:
asocial : on a dû faire un tri dans sa liste d’invités pour notre mariage, entre ses amis d’enfance, ses amis de post-bac et ses amis-collègues, certains auraient dû manger dehors. Vrai, il voit vachement moins tout ce petit monde qu’il y a 10 ans: ce n’est pas à cause des jeux vidéo, mais bel et bien du boulot et de la vie active.
– un gamin : il est en CDI, il est indépendant de ses parents, on va se marier et on prépare une future acquisition immobilière waaaw ! tout ça ! Et il ne dors plus avec ses peluches.
aveugle : il porte des lunettes depuis ses 3 ans, et cela fait 8 ans que sa vue n’a pas bougé. Et puisqu’il râle quand je passe devant l’écran, c’est que visiblement il y voit encore quelque chose.
coupé du monde : il sait ce qu’est une vache et comment on récupère le lait, un poulet, un cerisier en fleur et non, il n’a jamais vu un rayon de soleil car ce n’est pas possible pour l’œil humain de voir une chose pareille (si tu essayes tu as bien plus de risques de niquer tes yeux qu’en regardant un écran, d’ailleurs).
addict : cet été nous sommes partis en vacances, 10 jours sans console, et il n’a même pas pleuré!
laid : ce cliché, sérieux, WTF ??????
– un dangereux tueur avide de sang: certes, à force de jouer aux FPS il sait reconnaitre les armes, mais Chéri est un pacifiste : il croit en la résolution des problèmes par le dialogue, l’écoute et la compréhension dans le calme. Il n’a jamais frappé quelqu’un depuis sa petite enfance. Et quand il voit une guêpe ou une araignée, il préfère la faire sortir par la fenêtre que l’écraser. Soit dit en passant, les croisades, les guerres territoriales, les révolutions et les guerres mondiales, des siècles de barbaries et de génocides, ont eu lieu avant l’invention des jeux vidéo… diantre, comment cela est-il possible?
bête : il a eu son bac, son BTS, et a repris des études à 30 ans pour une reconversion pro. C’est un excellent matheux, 10 ans après il se souvient encore des formules de terminales (vous vous rappelez, les intégrales et les dérivées?). Il est très cultivé en biologie, en aéronautique, physique quantique, en économie et en politique. Bon, par contre, il est nul en géographie et en culture française 🙊 . Ce point peut ouvrir un débat profond sur qu’est ce que l’intelligence, et doit-elle être réduite à ses connaissances théoriques et son nombre de diplômes? Bien entendu je répondrai non, j’inclus dans l’intelligence les capacités à interagir avec l’environnement, à se remettre en cause et à ouvrir son esprit… Chéri interagit avec son environnement, a l’esprit ouvert aux cultures, aux critiques et aux différences et sait se remettre en cause et corriger ses erreurs autant que faire se peut. C’est à dire? C’est à dire que personne n’est parfait, et il n’est jamais à l’abri d’un écart de conduite du type « ça, c’est d’la merde ». Tiens donc, ne serais-ce pas ce type de phrase qu’on a lu dans les témoignages plus haut ? Noooon, je ne remettrai pas en cause l’intelligence de ces personnes…

Bref, vous l’aurez compris, Chéri est parfait incroyablement comme n’importe qui d’autre, et ce malgré le fait qu’il joue aux jeux vidéo. Incroyable, non? Personnellement, je ne connais pas de tueurs psychopathes, et pourtant je connais beaucoup de gameurs (preuve également qu’il ne sont pas associables, donc). Vous aussi, vous en connaissez. Ressemblent-ils réellement à ce que l’on pense d’eux ?

jeu video fou
  un future terroriste, à n’en point douter!

God save the geek

Je ne vais pas te faire une apologie de Chéri tu vas être jalouse, j’ai juste quelques petits bonus à ajouter à propos de ma vie de future-femme-de-geek :
– c’est très agréable de sortir à 2, c’est aussi très agréable de passer des après-midi entiers ensemble dans le salon, chacun vacant à ses occupations mais restant proche l’un de l’autre. Exemple typique: il game, installé dans le canap, et je trainasse sur des blogs via la tablette, affalée sur lui. Je préfère ça à passer mes dimanche sans lui!
– puisqu’il m’a convertit, nous jouons ensemble parfois : faire un jeu à 4 mains est synonyme de rires, d’excitations, de frustrations et parfois de colères… mais toujours de bons moments!
– Chéri a des réflexes de fou, c’est très pratique dans pas mal de situations du quotidien (il faut bien contre-balancer ma maladresse !)
Ma vie avec un geek ? J’en suis ravie, merci.

Alors j’espère qu’avec cet article je réussis à vous faire réfléchir sur tous ces clichés stupides, et sur la société en général qui met des clichés partout. Bien évidemment ce que la société veux montrer est souvent bien loin de la réalité, et mes recherches m’ont mis en évidence que beaucoup de journalistes ne savent pas faire leur travail correctement. Ouvrez vos esprit, soyez tolérants et curieux, et jouez aux jeu-vidéos ! 😀

Nb 1/ Il n’y a pas beaucoup d’images dans cet article, car je ne trouvais rien d’intéressant ou qui puisse bien illustrer mon propos.
2/ J’appelle ici Chéri « geek », alors que je ne parle que jeu vidéo… Chéri lit aussi des mangas, regarde quelques animes et s’intéresse à l’univers comics. Mais effectivement, c’est surtout un gameur. Et il a d’autres centres d’intérêts qui n’ont rien à voir, aussi :).

Et toi, que penses-tu de ces clichés ? Y’a-t-il d’autres clichés dans d’autres domaines qui t’exaspèrent ?

Article Vivre avec un geek

3 commentaires sur “L’enfer de vivre avec un geek

  1. Quel excellent article très instructif, merci à toi d’avoir recenser toutes les choses que l’on peut entendre ! Mon passage préféré, auquel moi-même je n’avais pas réagi :

    « – Donc il y a des gens qui regardent d’autres gens en train de jouer? Il faut vraiment avoir rien à foutre de sa vie (…) C’est une désolation totale ce que vous me racontez Mathilde. Antoine de Caunes, à propos de Twitch -> Attend mais c’est pas le principe de n’importe quel sport diffusé à la tv ça, regarder d’autres gens jouer? »

    Ta réponse est tellement évidente et peut clouer le bec à n’importe quel détracteur, merci à toi pour le tuyau ^^

    Et vive les jeux vidéo !

    J'aime

    1. Ahah de rien! J’espère pour tous que nous n’aurons pas besoin de l’utiliser souvent, ça serai signe d’ouverture d’esprit… Mais c’est tellement honteux cette remarque, surtout de la part de Canal+ qui diffuse du football à outrance! « Une désolation totale » ces termes m’ont révolté! La désolation totale, pour moi c’est plutôt la guerre, le terrorisme, la puissance du fric etc… enfin bref ceci n’est pas un blog politique 😛

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s