Et après le mariage?

Notre mariage, ça a été 12 mois de préparation, des centaines de coups de téléphones, une dizaine de prestataires dans notre carnet d’adresse, les yeux constants sur la boite mail, quelques imprévus à gérer, des familles en ébullition, des dates clés entourées sur un calendrier de plus en plus booké, d’innombrables devis à analyser et trier, des factures à payer, de la paperasse à remplir… comme beaucoup de mariage! Alors, après tant d’émotions qui nous parcoure pendant toute une année, les lendemains paraissent bien insipide et même… un peu rude.

Quand t'es résigné de ton acolyte
Quand on te dis que ton mariage, c’était bien mais c’est terminé, et qu’il faudrait p’tet passer à autre chose maintenant…

de nostalgie ton esprit s’imprégnera

En effet, l’effervescence des préparatifs finit par devenir une habitude de vie: on pense quotidiennement au mariage, on voit des références dans beaucoup d’éléments de la vie, il y a toujours un projet sur le feu (repas à choisir, gâteau, planning, décoration…), notre entourage nous en parle très souvent (pour ne pas dire que c’est nous qui en parlons ^^), et l’idéalisation du jour J est un moteur très puissant! Alors, après cette année de folie et ce merveilleux week-end (à revoir ici et ), c’est un douloureux retour à la réalité qui m’a frappée. Une fois les dernières factures réglées, plus rien à faire, nada, le calme plat. Mes nombreuses plaintes, tout au long de ces mois, de n’avoir assez de temps pour tout faire, étaient tellement loin! Maintenant, j’avais beaucoup trop de temps… et rien à en faire! L’été fut long et lourd à digérer, vous savez comme ces repas de Noël indécents! Notre dernier rdv concernant le mariage, celui où le photographe nous rend solennellement l’Album et le DVD après 3 semaines d’attente, scella définitivement la fin de cette aventure. Je n’arrivai pas à regarde ces photos sans amertume, le goût d’un évènement trop vite passé, le goût d’une page qui doit être tournée. Alors j’ai laissé ces photos de côté, et c’est étrangement qu’en Octobre, en nous décidant enfin à créer nos cartes de remerciements, que j’arrive à sourire et être heureuse en regardant ces magnifiques images. Ça y est, j’ai accepté l’idée que mon jour soit passé… mais maintenant, qu’est ce qui nous attend?

Quand c'est une catastrophe
Quand tu te rend compte que Capri c’est finit …

ta progéniture ton entourage réclamera

Ah, ça! C’est une chose ancrée si profondément dans la tête des gens: après le mariage, le bébé évidemment! Qui t’as dis que tu avais le choix, qui t’as laissé penser que c’était discutable? Cette espèce de ligne de conduite moyenâgeuse n’est franchement plus d’actualité, et pourtant, ton entourage complet s’y réfère! Personne n’imagine que tu te soit marié uniquement par amour sans songer à amorcer les bases de ta future famille (Nanméoh, on la lui fait pas, à Mémé Andrée), tu as déjà bien assez profité de ta jeunesse et fais les 400 coups (grandis un peu!),et il n’est absolument pas envisageable que tu ne désire pas d’enfant, du tout, du tout (du tout).  Alors voilà que tes habitudes alimentaires sont scrutées à la lettre: chacun y va de son analyse de ton assiette (on te propose la terrine de pâté et le plateau de sushis sourire aux lèvres) et du contenu de ton verre (l’assemblée retient son souffle quand on te propose le Muscadet qui va avec). La moindre faiblesse de ta part déclenche les plus folles rumeurs: ce coup de chaud n’a rien à voir avec une hypoglycémie, des nausées ne révèlent certainement pas une gastro latente, et cette fatigue n’est pas dûe à ton week-end de folie: non, non, non, c’est une évidence, il y aura un « + » sur ton test demain matin! Le pire, c’est que tu en prends pour 15 ans car après les innombrables « alors, c’est pour quand ce bébé? » viendra bien évidement « Alors, pour quand le 2ème? » et sa p’tite sœur « Alors, vous nous faites un 3ème? ». A ce train là, la planète est loin d’être dépeuplée…

Quand... Pfff
Quand, à chaque fois que tu croise une connaissance, elle te demande le mythique « Alors, c’est pour quand le bébé? »
Quand t'es pas d'accord
Quand au bout de quelques mois, tu en as marre de répondre gentillement que « Non, ce n’est pas prévu dans l’immédiat ».

un nid douillet qui t’appartient tu désireras

Cette joyeuse marmaille qui t’attends ne se suffira pas dans votre T2 douillet en centre-ville, c’est certain… D’ailleurs, en toute franchise, vous commencer à y être bien à l’étroit vous aussi. Notre appart, on y a vécu beaucoup de bons moments: des tendres, des joyeux, des festifs, des paisibles. Il a aussi vu des moments moins heureux, des larmes couler et des cœurs souffrir. Mais, au bout de 2 ans, on aspire à plus grand, et surtout à un cocon qui serai à nous.
Un achat, c’est la grande aventure: parcourir les annonces sur Internet relève de l’exploration de la jungle! De belles photos (retouchées , étirées, sélectionnées), des belles paroles (très bel appartement, maison de caractère, charme de l’ancien) et finalement… à force d’appeler, de visiter, de questionner, tu finis par traduire le langage immobilier:
– petits rafraîchissements = soit tu aimes le style 1900, soit tu prévois les sols et peintures à refaire, la plomberie et l’électricité à réviser aussi vu l’âge, et les ouvertures à améliorer.
– travaux à prévoir = y’a que les 4 murs extérieurs de bon. Et même pas la toiture.
– pas de vis à vis = quand ton voisin a le dos tourné, il ne voit rien.
– Pas de photo de la cuisine? y’a qu’un lavabo et 2 portes en dessous.
– Pas de photos de la salle de bain? = y’a qu’un bidet.
– Pas de photos du tout = le vendeur ne sait pas utiliser LeBonCoin.
Bon, il se pourrait que je sois un tout petit peu de mauvaise foi. Mais certaines situations respirent le vécu, croyez-moi!
Au final, même si les coups de fils, les prises de RDV à caler dans nos emplois du temps, les visites décevantes, les maisons vendues avant d’être visitées… sont des étapes rébarbatives, j’aime bien ces moments où, main dans la main, on grimace ensemble, ou au contraire on s’extasie devant tel élément ou tel détail qui nous plaît. Appart ou maison, ni en centre ville ni en campagne, on finira par le trouver, ce nid d’amour!

Quand tu visite un bien où y'avait seulement "des petits rafraîchissements à prévoir"...
Quand tu visite un bien où y’avait seulement « des petits rafraîchissements à prévoir »… et ainsi tu découvre la signification de « petits rafraîchissements ».
Quand tu apprend u truc qui ne te plait pas
Quand l’agent immobilier te dit que vu ton budget « faut pas s’attendre à mieux, hein ».

..t

ton avenir devant toi se dessineras

Au final, maintenant que nous sommes à M+4, je repense à ce doux week-end avec le sourire: je me délecte de nos photos pour créer des albums et cadres, je ré-évoque ces instants avec mes proches qui veulent m’en reparler, et j’accompagne une de mes collègues dans ses déboires et aventures pour son mariage en 2016… La déprime post-mariage commence à se dissiper, nos projet se concrétisent plus ou moins distinctement, on continue notre petit bonhomme de chemin main dans la main, avec toujours ce regard emplit d’affection et de tendresse l’un pour l’autre. Des disputes, des obstacles, des déceptions nous attendent encore, mais ce n’est rien à côté de tout ce bonheur et cet amour que nous avons encore à partager et à donner. Je pense souvent au film Là-haut (ici), et j’espère bien que l’on sera ce couple aimant, attentionné et joyeux, même lorsque les rides traverseront nos visages et que nous commencerons la moitié de nos phrases par « de mon temps »… Ce mariage fut une merveilleuse aventure, et je suis heureuse de l’avoir vécue avec toi ♥.

Et toi, marié(e) ou non, subis-tu également ce genre de pressions sociales et familiales?
Comment réagis-tu?

6 commentaires sur “Et après le mariage?

  1. Nous ne sommes pas mariés, mais j’ai eu de gros problème de dents qui a necessité plusieurs opérations, radios, … Et maintenant que c’est quasi-fini, tout le monde m’harcèle pour le BB !
    Oui on y pense, mais non on ne veut le dire à personne. Je ne comprends pas ce que ça peut faire au gens, je vais leur dire que vu leurs enthousiasmes on pensera à eux en premiers pour le garder =)
    L’achat de la maison c’est aussi une grosse étape. Nous avons eu de la chance de trouver la notre plutôt rapidement, mais je sais que c’est loin d’être le cas pour tous. Alors courage et pas de précipitations =)

    J'aime

    1. Oui je me souviens de tes articles à ce propos, d’ailleurs je suis contente pour toi que ce soit presque terminé cette histoire!
      Merci pour tes encouragements pour la maison, peut-être que ça va se concrétiser pour nous ces prochains jours!

      Le bébé, c’est vraiment quelque chose d’important pour l’entourage, parce qu’ils en parlent vraiment beaucoup dès que tu atteint les 25 ans! Comme si à cet âge tu arrives dans un starting-block et que Hop, la course démarre! Bah nous pour l’instant on ne cours pas très vite 😉 je vous souhaite que quand votre projet sera mûr et que vous serez prêts à vous lancer dans l’aventure, vous fêterez l’heureux événement rapidement 😀 et plein de bonheur! Et damour!

      J'aime

  2. Ton article est adorable ! La conclusion, tout particulièrement ^^
    La nostalgie est normale, même si elle est franchement lourde, je suis bien d’accord avec toi. C’est à se demander comment on occupait nos vies avant de se lancer dans ce projet, pas vrai ? ^^
    Ni bébé ni maison pour nous : on prépare plutôt notre voyage de noces prévu pour l’été 2016. Et ça occupe bien !
    Je suis heureuse que tout se soit aussi bien passé pour toi ! Je vous souhaite plein de bonheur pour votre nouvelle vie de jeunes mariés !

    J'aime

    1. Merci beaucoup pour ce message adorable!

      C’est vrai que je me demande à quoi j’occupais ma vie, parfois encore il m’arrive de m’ennuyer et je me dis « mince, mais comment est-ce possible? » !
      Je réalise que je n’ai pas du tout parlé de voyage de noces dans cet article, c’est presque une honte! On n’en parle pas beaucoup jusqu’à présent, mais ça va être le moment de choisir les dates et de partir à l’aventure!

      Beaucoup de bonheur de d’amour pour vous aussi, et beau voyage de noce! 😀

      J'aime

  3. En ce qui me concerne, mon mariage a été relativement « zen » car j’ai décidé de l’organiser dans un restaurant. Il aurait été dommage de s’en priver d’autant plus que le lieu nous correspondait tout à fait avec une salle intimiste en pierre et lumineuse, un jardin pour l’apéritif et un menu copieux et goûteux. Nous avons pris l’apéritif chez moi et pour le service je m’étais adressée à une entreprise de ménage à domicile qui proposait cette prestation. Tout s’est formidablement bien déroulé !

    Quant à la question du bébé, elle ne s’est pas posée car nous l’avions déjà 😉

    J'aime

    1. On avait hésité à l’organiser dans un restaurant pour se débarrasser du stress superflu, mais finalement le domaine que nous avons trouvé nous a trop enchanté pour ne pas le choisir!
      Maintenant on poursuit notre chemin en gardant ces merveilleux souvenirs 🙂

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s