TFGA #15 : 2015 et des jeux vidéo

TFGA nouveau logoC’est avec plaisir que je participe de nouveau aux TFGA aka top five games addict, initiés par Alex (allez lui faire coucou par ici) et qui consiste en un classement de jeux vidéo, chaque mois, sur un thème donné. Pffiou, depuis le temps, vous connaissez non?

Les thèmes précédents ne m’ont pas parmi de participé car je suis une jeune joueuse, ainsi faire un constat ce qui était mieux avant / ce qui est mieux aujourd’hui ne m’étais pas possible. Mais sélectionner les 5 jeux qui m’ont marqués en 2015 (pas forcément des jeux sortis cette même année, d’ailleurs y’en a presque pas) c’est possible! Bon, je déroge à la règle car effectivement y’en a 5, mais pour autant je ne les classerai pas en « Top » mais plutôt par adjectif… vous comprendrez en lisant la suite!

Mes jeux de 2015

Zelda – Ocarina of time , la découverte (Nintendo 3DS, 2011)
Je vous avais déjà raconté ici pourquoi je considérais ce Zelda comme le jeu de l’émancipation pour moi. Bien souvent, j’ai râlé, seule devant ma console avec ce petit Link qui m’a joué bien des sales tours (bon, peut-être que je ne le dirige pas de manière optimale non plus…), et parfois même j’ai rage-quit (mais ce fut rare, hein…). Mais je retiens surtout ma belle découverte de cette licence célèbre, car j’ai passé de belles heures en compagnie de Link, Epona et ce fameux ocarina of course!

Pokémon shuffle , l’addictif (Nintendo 3DS, 2015)
C’est un samedi soir, d’ennui parce que le salon grouillait de testostérone accroché à la PS4, que je fis un tour sur l’e-shop de Nintendo… et téléchargeait ce petit jeu gratuit qui ne payait pas de mine. Et ce fut l’engrenage. Ca va quand même faire 9 mois que je dégomme du Pokémon, plus ou moins régulièrement, à coup de links (pas les mêmes que celui de tout à l’heure hein), de combos et de méga-évolutions. C’est vraiment très basique, comme jeu, mais ça occupe dès que j’ai 5 minutes à tuer et j’aime bien (enfin, je râle beaucoup dessus aussi).

Star Wars : knight of the old republic , l’ardu (PC, 2003)
Là, on change complètement de catégorie. C’est après mon enthousiasme pour la saga Star Wars (que vous pouvez lire ici) que Chéri m’a plongé dans le RPG qui s’en inspire. Le knight of the old Republic, c’est toi-même, et c’est une formidable aventure qui t’attends: 4000 ans avant le règne de Dark Vador, ton personnage amnésique entre en guerre contre les Siths, entouré d’une bande très éclectique (des Jedis, des robots, des soldats… plus ou moins obscurs) aux vies mouvementées (que tu pourras découvrir si tu t’y penches). Bref, des heures et des heures de jeu en perspective si tu veux connaître l’histoire de chacun, boucler toutes les quêtes, et bien sûr connaître le (fantastique) fin mot de l’histoire… J’ai terminé le jeu, à la sueur de mon front je dois dire, car jouer sur PC m’est complètement étranger, le jeu n’est pas toujours simple, et surtout les soluces sont misérables sur le net… Mais il me reste la gloire finale d’avoir terminé ce KotOR, un très bon jeu je dois bien l’avouer. Et puis j’suis un Jedi du tonnerre :DStar wars kotor stat personnage Nanakie Star wars kotor plage Nanakie

Okami , l’inclassable (édition HD Playstation3, 2012)
Quelle merveilleuse découverte que ce jeu! Poétique, voilà le terme qui le caractérise: de ses dessins atypiques inspirés de l’encre de Chine, à l’histoire mêlant mysticisme et légendes, en passant par la bande son envoûtante… tout est merveilleux dans Okami. Tu incarnes la déesse Amaterasu, réincarnée en louve, et tu dois redonner vie au monde envahi par les ténèbres, en te battant à l’aide d’un … pinceau. N’est ce pas formidable? Vraiment, ce jeu m’a transportée! Il n’est pas particulièrement difficile, il est empreint de magie et si agréable à jouer, l’univers et les personnages sont sympathiques… Un truc à reprocher? Non, hein.

Fantasy life , l’inépuisable (Nintendo 3DS, 2014)
Fantasy life est un mignonnet RPG du studio Level 5 que j’apprécie particulièrement (coucou Professeur Layton et Ni no Kuni), c’est donc très en confiance que j’ai commencé ce jeu. Et… le bilan est mitigé. La principale caractéristique de FL est son contenu : outre évidement une quête principale faisant avancer l’histoire originale, votre personnage pourra se lancer dans une foultitude de quêtes secondaires plus ou moins aisées (et intéressantes), se spécialiser dans pas moins de 12 métiers, développer des talents en décoration d’intérieur et se saper comme un maître… Tant de choses à faire, une durée de jeu interminable, c’est formidable! Oui, mais… non, en fait. A force de courrir après toutes les quêtes et passer frénétiquement des niveaux dans mes jobs, j’en ai perdu la trame générale et le goût du jeu. Trop de contenu rend FL très lassant, et à l’heure qu’il est je suis encore loin de l’avoir terminé malheureusement. Dommage.2015-05-04 s Fantasy Life 001 2015-05-03 s Fantasy Life 021

Voilà pour ce qui fut mon année 2015, du côté manette de la Force. Dites moi ce que vous pensez de ces jeux-là, et quels furent vos jeux de 2015!
Et surtout n’oubliez pas d’aller lire les nombreuses autres contributions chez Alex!

Un commentaire sur “TFGA #15 : 2015 et des jeux vidéo

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s