Mon experience de l’allaitement 

Depuis sa naissance,  ma fille est nourrie au lait maternel, et même au sein. C’est une décision qui a mûri petit à petit au fil de la grossesse, pour devenir une évidence finalement. J’ai été entourée de mamans allaitantes très bonnes conseillères et bienveillantes, je les remercie infiniment  (les Juillettes se reconnaitront si elles passent par là ;) ). Je me suis également renseignée avant, car venant d’une famille où donner le sein n’est pas du tout culturel, je n’y connaissais rien. Et heureusement car l’allaitement est beaucoup plus complexe qu’il n’y paraît…

Des aides bienvenues
On pourrai croire que les professionnels de santé seront les chefs de file dans la grande découverte de l’allaitement, or force est de constater leur méconnaissance du sujet, et le peu de contenu que leurs formations proposent. Pédiatres, sage-femmes, puéricultrices : les sons de cloche fusent et en tant que jeune maman, on se retrouve rapidement perdue et démunie face à tant de discours différents. Alors personnellement, j’ai trouvé conseils et réconfort auprès de ces ressources-ci, bien plus à jour dans leurs connaissances et maitrisant parfaitement le sujet :
– bien entendu la leche league : célèbre association internationnale pro-allaitement, parfois décriée à cause de son « radicalisme » et son manque de tact envers les mamans « biberonnantes », la LL n’en reste pas moins une mine d’or en ce qui concerne le mise en place de l’allaitement, son maintient, et ses bienfaits. Également très au point en ce qui concerne le tire-allaitement. site web ici.
les conseillères en lactation et les lactarium : il s’agit de personnes dont le métier est de préparer et maintenir l’allaitement et la lactation chez les mamans : what else ? Annuaire des consultants en lactation ici.
des réseaux sociaux qui proposent de l’aide à toute heure : il faut faire attention avec les RS, mais parfois on tombe sur des perles … J’ai rejoins 2 groupes sur Facebook, composés de mamans allaitantes, qui sont présentes jours et nuits afin de répondre aux questions, doutes et angoisses des mam’s et donner conseils, astuces et soutien qui fait du bien !!
les sites de location de tire-lait sans dépassement d’honoraires : suckle.fr et grandir-nature.com . Avec ces 2 sites, sûr que vous ne payerez pas plus que le tarif sécu, et un choix de tires-laits confortable. Le bonus : des conseils adaptés au tire-allaitement.

la chanteuse Pink affiche sans complexe son tire-lait et dédramatise à fond !!

.
Mes accessoires indispensables
Coussin : j’en avais déjà parle ici, le coussin d’allaitement a sauvé mes nuits durant la grossesse. Il s’est révélé indispensable au démarrage de l’allaitement pour m’aider à bien positionner Choupette, reposer mon bras et éviter les mauvaises positions vecteurs de contractions et douleurs, et pour elle, et pour moi.

Coquilles : il faut croire que j’ai une grosse production de lait… je ne sais pas… en tout cas, à chaque début de tétée, le sein contraire que celui tété rejetait beaucoup de lait, et je me retrouvais trempée en 2 minutes! Que c’est désagréable ! Une copinaute m’a conseillé d’investir dans des coquilles à placer sur le sein afin de recueillir le liquide et éviter l’inondation. La révolution! Ça a contribué à rendre ce moment bien plus agréable, n’ayant plus besoin de me laver et changer (ainsi que Choupette) après chaque tétée. Aujourd’hui après 6 semaines, ma lactation s’est assagie et je ne les utilise plus.

coquille d’allaitement BébéConfort.

Coussinets : un indispensable! Les fuites de lait, c’est quotidien, dès que le dernier repas date de plus de 2h30… alors pour éviter les auréoles disgracieuses et les changements de vêtements 10fois par jour, ces petites galettes absorbantes sont en permanence dans mes soutiens-gorge. J’ai un stock de coussinets jetables bio (je suis suspicieuse depuis la révélation sur les couches par 60millions de consommateurs) et j’ai aussi cousu quelques paires de lavables (une face bambou bio, un milieu en éponge et une face PUL pour l’imperméabilité).

Veilleuse : lors des repas de nuits, je voyais 2 utilités à la veilleuse. La première était de ne pas réveiller Papa-Cactus. La deuxième était de favoriser une ambiance douce et assombrit afin que Choupette se rendorme aisément. Allez, ajoutons une troisième utilité: ma veilleuse qu’on m’a offerte est trop belle !

Langes : Idéal pour se protéger des regards si vous êtes pudiques, ou que votre entourage l’est pour vous. Également pas mal pour tamponner les petites goutes de laits qui auraient réussit à fuir (et mon dieu que ça m’est arrivé pleins de fois !) et les régurgitations post-repas. Un 60×60 est parfait selon moi.

Veilleuse choupi-pipou (cadeau) et coussin d’allaitement.

.
Mon ressentit général

Je me figurai ce moment de fusion avec mon enfant, où je lui caresse amoureusement le dos pendant qu’elle tète en plongeant son regard dans le mien… J’ai vite compris que la pub nous mentais. Certaines tétées sont magiques, un moment de partage et de plaisir réel. Mais d’autres… un bébé allaité tète à la demande, ce qui signifie entre 8 et 12 fois en 24heures (plus si affinité). Autant dire que lorsqu’on est interrompu dans une tâche, que l’on a un rdv qui se profile à l’horizon, ou simplement quand on a envie d’être pénard, les tétées ne sont pas spécialement accueillies avec enthousiasme. Oui, parfois j’en ai eu marre de donner le sein, oui parfois je râle quand Choupette réclame, oui parfois je regrette que papaCactus ne puisse pas la nourrir. Quand  bébé est en plein pic de croissance, il réclame jusqu’à toutes les heures, je passe littéralement la journée nibards à l’air. Et ça me gonfle. Alors bien sûr c’est un choix que j’ai fais, je l’assume, mais je ne pensais pas l’allaitement si chronophage. Bon, relativisons : à 2 mois maintenant, je dois dire que ça s’est régulé et que j’aime nettement mieux nos moments de repas.

Parallèlement, je suis fière de donner mon lait à ma fille, de ce véritable don de soi (parce que oui, ça l’est… être dispo quand bébé le désire, être la seule à sacrifier ses nuits, calculer le moindre départ de la maison, être responsable en cas de prise de médicaments… et supporter l’épuisement de ses propres réserves) , de ces moments câlins entre nous 2, du contact physique inégalable ; je suis super motivée pour continuer jusqu’à au moins ses 6 mois. Cela inclura une nouvelle organisation avec la reprise du travail, de tirer mon lait, calculer des stocks, entretenir le matériel, être rigoureuse pour ne pas casser la lactation… encore du boulot, mais je vais m’accrocher et tout tenter pour réussir cet objectif ! Et puis quand je vois ma Poupette dessiner un immense sourire avec mon téton au bord des lèvres, ça me rempli mon cœur de joie : cette image magnifique restera gravée dans ma mémoire, et j’y repenserai avec nostalgie le jour de ses 18ans (non, tu crois?).Dans mon aventure lactée, je salue et remercie chaleureusement Elise ma sage-femme d’amour, qui nous a si bien préparées à l’allaitement lors des cours de prépa ; la puéricultrice de la PMI de mon secteur qui a le mérite de se tenir informée sur le sujet et d’être d’une douceur incroyable ; mes copines les Juillettes qui ont pratiqué l’allaitement pour leurs aînés et ont su me guider sans jugement ; le groupe des tires-allaitantes bienveillantes qui sont d’un grand secours pour les mamans en perdition.

Publicités

7 commentaires sur “Mon experience de l’allaitement 

  1. Franchement les début ne sont pas facile mais une fois que c’est lancé c’est quand même super pratique. Effectivement ce n’est pas toujours la joie mais personnellement les bons moments et les avantages sont plus important. Ma fille à maintenant 33 mois et je l’allaite toujours. Jamais j’aurais penser allaiter aussi longtemps quand elle est née. Je me suis dit, 6 mois, puis 1 an et puis maintenant, on verra quand elle décidera d’arrêter 🙂

    J'aime

      1. Moi j’encourage vraiment les mamans à tenter, si elles sont indécises. Après si elles veulent faire au bib, bien entendu je ne tente pas la propagande!
        Mais je combats aussi cette image stupide de « vache laitière » que les gens peuvent avoir : non mais il est où le respect ? C’est la nature qu’une mère donne son lait à son petit, pas besoin de se faire traiter de bovin 😠

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s