Dis-moi pourquoi ? #5 … la confusion de succion sein-tétine, ennemie de l’allaitement

Vous le savez car je l’ai dis et redis ici et sur instagram : je suis lactiviste (engagée en faveur de l’allaitement maternel éclairé) et lolohelpeuse (un hashtag instagram qui signifie que j’apporte volontiers mes réponses et mon aide aux mamans allaitantes qui le souhaite).

S’il y a bien un ennemi contre qui il est difficile de se battre au jour d’aujourd’hui, ce sont les lobbies (hum hum oui, mais on en parlera une autre fois) c’est la confusion de succion sein/tétine. Elle est connue, mais pour une grande partie de la population et du corps médical, c’est un mythe. Un mythe qui est responsable de combien de foirages d’allaitement ? Personne n’a eu envie de faire de stats à ce propos, et c’est bien dommage, car je sais que le chiffre serait élevé.
Alors je vous propose de vous expliquer clairement ce que c’est, pourquoi c’est un danger pour votre allaitement, et d’en finir avec ce loup !

J’ai écrit cet article d’après mes renseignements glanés sur des sites et auprès de personnes fiables en matière d’allaitement :
– la Leche League
– le groupe des tire-allaitantes bienveillantes (encore et toujours ces formidables aidantes).
– la page instagram de Camille, lolohelpeuse en chef (@camille.lolohelpeuse)
– d’autres sources que je citerai au fil de l’article.

Késako : la confusion de succion ?
La confusion peut intervenir à partir du moment où le bébé (le bambin) a eu l’occasion de boire depuis un objet qui nécessite une succion, laquelle est forcément différente de succion au sein. Les objets incriminés sont : la tétine (du biberon ou la « tututte »), les bouts de sein, le bec d’une tasse à bec, la paille, le goulot d’une compote à boire, le petit doigt.

Différents types de succion ?
La succion au sein est une succion active : le bébé ouvre grand la bouche, retrousse les lèvres, forme une cuvette avec sa langue qu’il avance le long du mamelon et mobilise la plupart des muscles de sa face pour téter le sein, déclencher le réflexe d’éjection et faire venir le lait.
La succion à la tétine est une succion passive : le bébé pince la tétine entre ses lèvres et ses gencives, la langue se place en arrière et le lait vient de suite.

une position au top !

On distingue 2 types de confusions :
– la confusion de succion : bébé s’emmêle les pinceaux entre les 2 succions, ne sait plus faire au sein, n’est donc pas efficace et le réflexe d’éjection ne vient pas.
– la « préférence » : bébé a repéré que le lait vient plus vite au biberon qu’au sein, il ne supporte plus d’attendre le réflexe d’éjection pour combler sa faim.

Comment repérer une confusion ?
Typiquement, bébé s’énerve au sein au bout de quelques minutes, pleure, a faim. Quand on lui donne un biberon, il se calme immédiatement et l’engloutit.
Il peut aussi aller au bout des tétées, mais en se positionnant mal et en « pinçant », ce qui engendre des douleurs chez la maman et des crevasses, engorgements, parfois mastites.

Quels sont les risques ?
Au bout de quelques temps, la lactation est mal stimulée et on observe une baisse de la production de lait chez la mère. Qui plus est, lorsque le bébé est calmé par le biberon, la mère pense qu’elle n’a pas assez de lait et continue de compléter la tétée par du lait artificiel, ce qui engendre un cercle vicieux : le bébé s’enfonce dans la confusion, refuse de plus en plus le sein (ou le stimule de moins en moins bien) et la mère produit de moins en moins de lait. De plus, le lait artificiel est plus long à digérer que le lait maternel, ce qui fait que le bébé est « gavé » plus longtemps et réclame moins souvent de téter.

Un engrenage parfaitement expliqué par ce schéma de Boobz.fr :

Bien sûr, tous les enfants ne seront pas sujets à la confusion de succion, mais on ne peut pas prédire ce qui se passera. Et malheureusement, il n’y a pas que les nouveaux-nés qui peuvent la subir, contrairement à ce que pensent une grande partie du corps médical. Une confusion peut apparaître au premier comme au centième biberon, à 3 jours de vie comme à 18 mois, peu importe « l’habitude » qu’on aurait installé de prendre régulièrement des biberons pour l’y « familiariser ».

Que faire en cas de confusion ?
Il n’y a pas de secret : l’urgence numéro un est de supprimer tout objet qui a provoqué cette confusion. Ensuite, il s’agit d’un combat de patience et de persévérance, car certaines confusions sont longues et pénibles à rattraper.
Il faut proposer le sein à bébé très régulièrement, mais ne pas insister s’il se contracte. Il peut être judicieux de proposer des tétées lorsque bébé est dans un demi sommeil, ainsi il est en mode « réflexe de succion » et non « besoin de combler une faim » : il est plus détendu. Faire du peau à peau au maximum, pour recréer de l’intimité, entourer bébé de la chaleur et de l’odeur des seins de maman. Et bien sûr, en attendant que bébé ré-accepte le sein, donner du lait dans un autre contenant que le biberon.

Comment donner le lait autrement qu’au biberon ?
Il existe pas mal de possibilités différentes pour donner du lait (lait maternel qu’on aurait exprimé, ou lait artificiel en complément pour X raison).
Certaines marques vantent les mérites de leurs tétines « physiologiques », « imitant » au maximum le sein (exemple : le « Calma » de Medela, le « mimijumi ») : ce ne sont que des arguments marketings. Certes ces tétines ont une forme qui font penser au sein, mais AUCUNE ne permet d’imiter la succion d’une tétée, donc TOUTES LES TÉTINES sont coupables de risque de confusion. Je rappelle également que les tasses à bec (qu’il soit souple ou dur) engendrent également un risque.

Voici sur cette photo 10 contenants possibles, qui risquent peu la confusion, pour une bonne raison : bébé ne boit pas le lait en tétant. Dans la plupart de ces contenants, bébé doit laper le lait : il n’est donc pas exposé à différentes succions. L’idée que le biberon soit plus pratique, est juste une question d’us : on peut toutes et tous changer nos habitudes et utiliser facilement un biberon-cuillère, une petit verre ou une flowspoon, si l’on accepte de bousculer un peu les images ancrées dans la société (alimenter bébé = biberon).

Petit aparté avec le DAL (dispositif d’aide à la lactation). Il s’agit d’un contenant de lait (poche ou biberon) relié à une tubulure, que l’on va scotcher au mamelon. Le bébé, en prenant le sein, à la fois bénéficiera du lait via le DAL, et stimulera la montée laiteuse. C’est un dispositif particulièrement adapté aux bébé prématuré.


[clik sur l’image pour un article complet sur l’utilisation du DAL par la Leche League]
Mon bébé ne sait pas, ou ne veut pas, utiliser les contenants sus-cités !
Lorsqu’il est proposé à l’enfant du lait dans un contenant, sachez qu’il est préférable d’observer ces petits détails :
– comme il s’agit d’une nouveauté, lui présenter le contenant dans un moment calme, et non pas quand bébé est impatient et hurle de faim.
– idéalement, il faudrait que ce soit une personne autre que la mère qui le fait : en effet pourquoi diable bébé accepterait de boire du lait dans un bidule en plastique alors que les doux seins de sa maman sont à 30 centimètres de lui ?
– n’insistez pas, mais reproposez lui régulièrement
– l’enfant se comporte différemment s’il est chez lui ou en garde : il se peut qu’il refuse le contenant chez vous, mais qu’au premier jour de garde il accepte d’y boire.
.
Je pense vous avoir tout dis à propos de la confusion de succion, et vous avoir convaincu.e de l’importance d’éviter les tétines et les becs !

9 commentaires sur “Dis-moi pourquoi ? #5 … la confusion de succion sein-tétine, ennemie de l’allaitement

  1. Super article ! J’ai eu la chance que la Biscotte ne fasse jamais de confusion et pour l’instant Bébinette a l’air de suivre le même chemin. Mais c’est vrai qu’il y a peu d’infos sur le sujet ! Ton article est top et vraiment complet. 😊

    J’aime

  2. Super article ! Malheureusement pour moi mon bébé a fait une confusion ou une préférence plutôt selon moi. Ça me rend très triste mais j’ai pourtant essayé tout ce que je pouvais, ça m’a épuisée de le voir s’énerver au sein et de ne rien pouvoir y faire, je n’ai en revanche pas supprimer le biberon car le père ne voulait pas lui donner autrement… Bref. Je suis contente d’avoir au moins pu allaiter exclusivement plusieurs mois malgré des douleurs vraiment importantes et longues à faire disparaître. Je sais que pour un deuxième bébé s’il y a un jour, je serai mieux armée 😌 j’envie trop ces mamans qui allaitent jusqu’au sevrage naturel 🥰 c’est beau !

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s