Tu seras une enfant de la geek culture, ma fille.

Il y a quelques semaines sur Insta, je vous racontais en story notre excitation à Chéri et moi, d’avoir entre les mains le remake du jeu culte Final Fantasy 7 (si t’es déjà largué.e, t’inquiètes pas : je ne vais pas entrer dans les détails !). Pas mal d’entre vous ne sont pas resté.e.s indifférent.e.s au fait que j’évoque un jeu vidéo (certain.e.s ignoraient que je jouais) ou ont voulu partager quelques mots à propos de ce passe-temps. C’est finalement après avoir discuté avec la Wonder-Mum Workin’Mutti que m’est venu l’idée de cet article : comment la pop culture dans laquelle Chéri et moi baignons, risque (c’est un euphémisme) d’influencer grandement notre fille.

{attention : article loooong, et bourré de GIFs parce que 1/j’adore les GIFs et 2/la geek-culture en est une source inépuisable !}

Je me souviens d’un article de Maman Chamboule’tout, qui disait que même avec tous les efforts et l’ouverture d’esprit du monde, on influence forcément notre enfant de par ce que nous aimons et ce que nous connaissons (et donc, ce que nous ne connaissons pas). Et elle a complètement raison !

Clairement, ce n’est pas nous qui instruirons notre fille dans de vastes domaines dont nous ne connaissons rien : la musique classique, la musique tout court, l’architecture, la peinture, le sport, la littérature, les cultures amérindiennes et africaines… Ce sont des domaines dans lesquelles nous ne sommes pas instruits, hélas ; mais que voulez-vous, c’est tout bonnement inhumain que de tout savoir 😉 .

Moi qui contemple l’étendu de mes connaissances en matière de musique classique/ architecture/ géographie/ arboriculture…

.
A contrario, il y a des milieux dans lesquels elle baigne déjà, et elle en sera inévitablement imprégnée… Aussi variés qu’ils soient, nous aimons et partageons autour de tout ce qui touche à la nature, la biodiversité, l’écologie, l’astronomie (surtout Chéri pour le coup), le droit (Chéri again), l’Histoire de France et d’Europe (moi), Disney (moi again) et, ce qui nous intéresse ici, les geekeries. Parce que chez les Sweet, l’univers vidéoludique règne en maître et la geek-culture s’observe partout chez nous : dans notre bibliothèque, sur nos murs, sur nos tshirts, nos coques de téléphone, et bien sûr dans notre langage au quotidien. J’en ai déjà parlé dans quelques articles : Ici (about Chéri) (about me), here et lors de mes 11 participations aux TFGA (Top 5 game addict).

Geek-culture késako ?
Le mot Geek est utilisé à tord et à travers, mais il a principalement été mis en lumière par la série The big-bang theory, option Nerds pour les 4 garçons (Whaaaat mais que dit-elle ?).
Aujourd’hui, le terme « Geek » est partout est ressemble à un fourre-tout : il suffirait de jouer à Candy-crush sur smartphone pour être un geek ? Pour moi, il faut tout de même différencier plusieurs courant (sans vouloir catégoriser tout le monde non plus) :
– l’univers Game, qui regroupe les jeux vidéos (ceux-là se livrant une guerre sans merci entre les consoles, le PC, et les différents types de JV)
– l’univers Nerd, plutôt axé sciences, technologies, brain (et hélas, souvent connoté péjorativement).
– l’univers technophile, qui désigne les amateurs et utilisateurs des nouvelles technologies (donc la plupart d’entre nous en fait : il s’agit simplement de bidouiller sur un smartphone)
– l’univers Geek est selon moi, un globi-boulga de tout ça : influencé par les jeux vidéo, la science-fic, l’héroïc fantasy, les jeux de rôle, les nouvelles tech, la jap-culture, les comics…

Chéri quand on lui affirme que jouer sur smartphone, c’est du video-game (faut pas le lancer là-dessus !).

.
You rock, baby-geek !
Même si l’on essaie d’éloigner notre fille des écrans, elle baigne déjà inévitablement dans l’univers geek puisque c’est ce qui fait le sel de ses parents : Playstation présente et parfois allumée lorsqu’elle se réveille ; boites de JV disséminées un peu partout dans le salon ; Lego Star Wars en exposition dans la bibliothèque aux côtés de piles de mangas colorés ; notre vocabulaire, nos phrases, nos références au quotidien ; ce que l’on choisit plus ou moins de lui acquérir, et au contraire ce qu’on évite absolument. Sans vouloir lui « bourrer le crâne » des multiples éléments qui composent ces univers particuliers, elle entend parler et est en contact avec multitude de petites choses.

Ainsi, à deux ans et demi passé :
-> elle connait le nom des personnages de Star Wars car elle adore en chiper parmi nos Legos : Chéri en a profité pour lui présenter Luke, Yoda, Obi-wan et consors ;
-> elle connait les visuels des Dragon Ball qu’elle a feuilleté spontanément (je te jure, spontanément) des dizaines de fois ;
-> elle sait l’interaction d’une manette avec la console et la TV ;
-> son père l’a déjà entraîné au Kamehameha et à l’Hadoken 🤭 ;
-> elle a été bercée aux OST de Final Fantasy et de divers animes des Studios Ghibli et CoMix (Your Name & Weathering with you) ;
-> elle sait ce qu’est un dragon, un chocobo et un Pikachu …

-> et à 3mois, elle possédait déjà des tshirts fashion-geek-sta (référence : final fantasy)

.
Et c’est grave, docteur ?
Ça peut vous sembler idiot, mais je me suis vraiment posé la question. Est-ce que cet univers très fantaisiste (magie, dragons, elfes, vaisseaux spatiaux, épées & boucliers, tenues invraisemblables, cheveux colorés, bestioles bizarres… des éléments pas tellement montessoriens 😁 le tout induisant une utilisation massive des shame! écrans) risque de la traumatiser ? Va-t-elle devenir cet abominable humain pâle et associable qu’aiment nous décrire les médias lorsqu’ils parlent des geeks ? Parce que le milieu geek, comme beaucoup d’autres, n’est pas exempt de jugements à l’emporte-pièces et de regards dédaigneux. Et c’est à grand coups de clichés que les pédiatres/ psychologues/ pro de la petite enfance/ ton entourage/ n’importe qui en fait/ se permettent de dénigrer cette communauté « violente » « ramollie du bulbe » « pas assez ancrée dans le réel » « immature » … et d’évidemment, en juger les conséquences forcément néfastes sur ta progéniture. Mais est-ce vraiment impossible qu’un couple Geek fasse éclore un enfant épanoui, équilibré et doué d’intellect ?

le regard traditionnel sur la geek-culture, tout en finesse et en mesure.

Mon point de vue, forcément influencé et subjectif : Tout est, comme toujours, une question de mesures. Notre fille baigne dans la culture geek sans consommation d’écrans (entendre par là que ce qu’elle peut regarder n’a rien à voir avec la Geek), sans toucher aux jeux vidéos avant un petit moment of course, et avec une stricte filtration de tout ce qui est violent, dark, sanguinolent… bref inadapté. Lui reste donc, les personnages, le bestiaire, le vocabulaire de cet univers atypique et de plus en plus populaire. C’est de cette manière qu’elle côtoie ce qui passionne et amuse ses parents, et ça nous semble tout à fait acceptable pour une petite fille de « deuzan-émi ». Même si nous l’avions voulu, nous aurions difficilement pu la faire échapper à tout cela, car c’est vraiment ancré dans notre personnalité et notre quotidien. Et puis, la geek-culture ce n’est pas que du fantasque et de la violence : on y trouve aussi amour, filiation, mignonneries, fun… vous savez, ce qu’on a tendance à appeler « kawaï » ?


.

Vous savez quoi ? Au final ma plus grande crainte… c’est qu’une fois ado, elle rejette tout en bloc en nous disant que vraiment, on craint comme parents 😱 😂 !!

« Daddy, Mummy… You suck ! »

Et toi, quel est ton rapport à la culture Geek ?

3 commentaires sur “Tu seras une enfant de la geek culture, ma fille.

  1. Je n’ai pas compris tout ton vocabulaire 😅.
    Pas de culture geek ici, les passions de l’Époux étant la géopolitique, l’écologie et les échecs (imagine l’ambiance à la maison 😂). À part le fait que j’ai ADORÉ les pokémons rien à signaler de mon côté. Les mangas, tout comme les BD, je n’accroche pas du tout. La dernière fois que j’ai joué à un jeux vidéo (Mario Kart en l’occurence) c’était il y a plus de 10 ans 😅.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s